UN LIEU UNIQUE
S'inventer un toit, au soleil près de la mer...
 

Photos du CD Rogamar
de Cesaria Evora,
Casa Azul 2005,
© Joe Wurfel

LA MAISON

De par son ampleur, l'idée originelle de maison privée s'est transformée au fil du temps en maison de dix chambres à l'usage d'hôtes - bed and breakfast, un service de restauration peut être mis à disposition.

Trois grandes chambres à l'étage de la maison, les autres de plain pied, parmi lesquelles deux plus petites au sud vers la montagne et la mer, et cinq moyennes dont deux sur le patio et trois sur la piscine et le grand panorama.

Chaque chambre est confortable, s'inspirant de thèmes décoratifs intimement liés à la maison et meublée de pièces chinées ou conçues.


L'ensemble s'organise autour de plusieurs espaces extérieurs : la route sinueuse pavée, la plate forme d'accueil et la buvette-pasteleria - ouverte aux publics -, la cour d'entrée ombragée, le patio fleuri avec déambulatoire couvert, la piscine en pierres - mise à disposition selon la météorologie et l'approvisionnement en eau - avec une plage en bois tropical et un jardin de cactées... et des terrasses, des cours (quintal), des jardins et onze hectares de terrain montagneux et caillouteux.


L'usage de la pierre du site (phonolithe) est dominant, il alterne avec celui du bois tropical (mog'mo du Ghana) et des enduits à la chaux teintée aux pigments naturels.

Toutes les vues sont éblouissantes, l'air y est incontestablement pur et renouvelé, le calme y est maître, le confort est d'actualité, la maison est tenue comme il s'impose, et l'accueil y est très attentionné... Laure y pourvoit, Eric rêve encore...

(*) citation de Véronique Mortaigne, livre "Césaria Evora la voix du Cap-Vert", Acte Sud 1997, page 141.

Continuer la visite...
Retour à la page précédente...